Une histoire de mère et d'enfant

               

                   

 

 

 

 

 

                   Une histoire de mere et d enfant                                                                        

                                   Une histoire de mère et d’enfant

 

               Ma mère avait seulement un œil. Je la détestais.Elle travaillait à la cantine de mon école et servait la nourriture aux élèves et aux enseignants pour subvenir à mes besoins, mais j'avais honte d'elle.



              Un jour, elle est venue vers moi à l’école pour me dire bonjour. Cela ne pouvait pas être plus embarrassant.

            Comment pouvait-elle me faire ça ? Je l’ai ignoré et lui ai lancé un regard haineux avant de partir. Le lendemain, j’entendis mes camarades de classe s’écrier : « Beurk, ta mère n’a qu’un œil ! »

              Je ne savais pas où me cacher, à chaque fois, je voulais seulement qu’elle disparaisse.

              « Si la seule chose à faire est de me mettre dans l’embarras devant mes amis, alors tu peux mourir, » lui ai-je dit.

               Elle n’a pas dit un mot.

             Je pensais que ma colère allait se calmer après cela, mais il est vrai qu’à l’époque, je me fichai des sentiments que j’avais à l’égard de ma mère

              Par-dessus tout, je voulais quitter l’école et ma mère. J’ai donc fait tout ce que j’ai pu pour réussir à obtenir des bonnes notes puis j’ai eu une bourse et la possibilité de partir étudier à l’étranger.

              Ensuite, je me suis marié. Nous avons acheté une maison, et nous avons eu des enfants. J’étais heureux dans ma vie avec nos enfants et nos habitudes.

               Un jour, ma mère est venue me rendre visite. Elle ne m’avait pas vu depuis des années elle ne connaissait même pas mes enfants : ses petits-enfants.

                Quand elle a ouvert la porte, mes enfants ont d’abord eu peur de ce qu’ils ont vu. Ensuite, ils ont commencé à rire en la montrant du doigt. Je l’ai vu qui était à la porte et j’ai crié : « Comment oses-tu venir ici et faire peur à mes enfants ? Sors d’ici, MAINTENANT! »

                Ma mère a répondu calmement : « Oh, excusez-moi. Je dois avoir la mauvaise adresse. » Puis elle a disparu.

                Un jour, j’ai reçu une lettre concernant une réunion d'anciens camarades de classe. J’ai menti à ma femme prétextant un voyage d’affaires... Après la réunion et par curiosité, je suis retourné dans la vieille maison de ma mère dans laquelle j’avais vécu enfant.

               Mes voisins m'ont dit qu’elle était morte. Je n’ai pas versé une seule larme. Elle avait cependant laissé une lettre, on m’a donné une lettre qu’elle voulait que je lise.

              Mon Cher Fils,

              Je pense à toi tout le temps. Je suis désolée, d'être venu sans invitation et d'avoir effrayé les enfants.

              J’étais tellement heureuse quand j’ai appris que tu allais avoir une réunion avec tes camarades de classe. Je suis alitée, il y a donc peu de chance que je te revoie. Je suis peinée que tu aies eu un sentiment de honte envers moi toute ta vie. Cela n’a jamais été ce que je voulais...

             Tu sais, quand tu étais petit, tu as été victime d'un terrible accident, qui a eu pour conséquence la perte d'un œil. Je ne pouvais pas supporter l’idée que tu puisses passer une enfance avec un œil, alors, je t’ai donné le mien !

             J’étais tellement fière à la pensée que tu puisses découvrir le monde avec mon œil. En tant que mère, je t’ai toujours voulu du bien mon fils, ne l’oublie pas.

           Je t’aime.

          Ta mère.

Ce récit, puisé dans le blog de mon amie Harmonia, a été partagé avec son aimable accord. Je l’en remercie.

(overblog : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur)

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 30/07/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site