La considération, cette fée bien-aimée

la-consideration-cette-fee-bien-aimee.jpg 

                                                        La considération, cette fée bien-aimée

 

Ce récit qui a beaucoup de points communs avec celui qui a été publié dans "pedagotec" sous le titre :"Ceci est le parfum de ma mère, Maîtresse", m'a été envoyé par un ami. Sachant que les collègues s'intéressent à ce genre de textes, j'ai pensé partager sa lecture, ô combien passionnante avec eux.

 

Je leur suggère de faire l'expérience utile dans leur classe, à titre pédagogique et éducatif. Les résultats seront bien sûr exploités de façon positive : ceux dont on dit de bonnes choses, doivent en être informés et cela leur permettra de savoir qu'ils ont de la valeur aux yeux des autres. Ceux dont on pense des choses moins bonnes doivent aussi le savoir, mais ceci doit se faire avec tact ; ils doivent être accompagnés pour s'améliorer. amener aussi les auteurs du jugement à faire preuve de compréhension vis-à-vis de leurs camarades. Ce thème de la considération et de l'estime a un rapport avec la fameuse pyramide de Maslow où il est cité parmi les cinq besoins auxquels tout individu tend, dans le cadre de la motivation.

« Je ne savais pas que les autres m’aimaient tant ».

   Un jour, une prof demande à ses élèves de noter le nom de tous les élèves de la classe sur une feuille et de laisser un peu de place à côté de chaque nom.
Puis, elle leur dit de penser à ce qu'ils pouvaient dire de plus gentil au  sujet de chaque camarade et de le noter à côté de chacun des noms. Cela  prit toute une heure jusqu'à ce que tous aient fini et avant de quitter la  salle de classe, les élèves remirent leur copie à la prof. 
       Le week-end, la prof écrivit le nom de chaque élève sur une feuille et à  côté toutes les remarques gentilles que les autres avaient écrit au sujet  de chacun. 
Le lundi, elle donna à chaque élève sa liste.  
Peu de temps après, tous souriaient.  
« Vraiment ? » entendait-on chuchoter... 
« Je ne savais pas que j'avais de l'importance pour quelqu'un ! »
« Je ne savais pas que les autres m'aimaient tant»  étaient les  commentaires que l'on entendait dans la salle de classe...  
        Personne ne parla plus jamais de cette liste. La prof ne savait pas si les  élèves en avaient parlé entre eux ou avec leurs parents, mais cela n'avait  pas d'importance. L'exercice avait rempli sa fonction. Les élèves étaient satisfaits d'eux-mêmes et des autres.   
                 Quelques années plus tard, un élève tomba, mort au Vietnam et la prof alla  à l'enterrement de cet élève.  
L'église était comble. Beaucoup d'amis étaient là... L'un après l'autre, ils s'approchèrent du cercueil pour lui adresser un dernier adieu.
La prof  alla en dernier et elle trembla devant le cercueil.
Un des soldats  présents lui demanda « Est-ce que vous étiez la prof de maths de Marc ? »  
Elle hocha la tête et dit : « oui » Alors il lui dit : «Marc a souvent  parlé de vous. » 
Après l'enterrement, la plupart des amis de Marc s'étaient réunis.  
Les parents de Marc étaient aussi là et ils attendaient impatiemment de  pouvoir parler à la prof.  
« Nous voulions vous montrer quelque chose. » dit le père de Marc et il  sortit son portefeuille de sa poche. « On a trouvé cela quand Marc est tombé à la guerre.   Nous pensions que vous le reconnaîtriez... ». Il sortit du portefeuille un  papier très usé qui avait dû être recollé, déplié et replié très souvent.  
Sans le regarder, la prof savait que c'était l'une des feuilles de la  fameuse liste des élèves contenant beaucoup de gentilles remarques écrites  à l'époque par les camarades de classe au sujet de Marc.  
« Nous aimerions vous remercier pour ce que vous avez fait » dit la mère  de Marc. « Comme vous pouvez le constater, Marc a beaucoup apprécié ce  geste».  
              Tous les anciens élèves se réunirent autour de la prof.  
Charlie sourit et dit : « J'ai encore ma liste. Elle se trouve dans le  premier tiroir de mon bureau.»  
La femme de Chuck dit : « Chuck m'a prié de la coller dans notre album  de mariage. »  
« Moi aussi, j'ai encore la mienne, » dit Marilyn, «Elle est dans mon  journal intime »  
Puis, Vicky, une autre élève, prit son agenda et montra sa liste toute  usée aux autres personnes présentes. « Je l'ai toujours avec moi, » dit Vicky et elle ajouta : « Nous l'avons tous gardée.»  
              La prof était si émue qu'elle dut s'asseoir et elle pleura... Elle pleurait pour Marc et pour tous ses amis qui ne le reverraient plus  jamais.  
              Dans le quotidien avec les autres, nous oublions trop souvent que toute vie s'arrête un jour et que nous ne savons pas quand ce jour arrivera.  
               C'est pourquoi, il est important de dire aux personnes, que l'on aime et qui nous sont chères, qu'elles occupent une place privilégiée dans notre coeur. 

Dis- le leur avant qu'il ne soit trop tard.  

          Pense que tu récoltes ce que tu sèmes. Ce que l'on apporte dans la vie des autres, on le reçoit aussi dans sa propre vie en retour.  
                                    Proposé par B. BOUMEDIEN , le 14 novembre 2011.

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. B. BOUMEDIEN 14/11/2011

Que sont-ils devenus ? Je les aime bien tous : et ceux qui les ont précédés et ceux qui sont venus juste après et bien après...

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 08/09/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site