Vous qui prenez le large

 

 

 

Vous qui prenez le large 1Vous qui prenez le large           

 

Vous qui prenez le large, par une nuit sans lune

Entassés à l’étroit, sur un radeau de fortune

L’Algérie vous appelle encore à la raison

Votre Mère vous supplie, rentrez à la maison

 

Ne voyez-vous donc pas que ses bras sont ouverts

Que ses larmes coulent, elle qui a tant souffert

Elle vous a allaités, elle vous a couverts

Pendant les jours sombres, pendant les nuits d’enfer

 

Ne vous laissez pas prendre au piège du mirage

Chassez ces illusions, éloignez ces images

Votre Mère vous attend et prendra soin de vous

Soyez donc lucides, ne faites pas les fous

 

La terre de Jugurtha, celle d’Abdelkader

Cette terre si chère que nos lions délivrèrent

Ne peut voir ses enfants devenir la proie

De ces poissons hideux, qui en mer, font la loi

 

Et toi, frère libyen et toi, frère syrien

Aucun autre pays ne vaut vraiment le tien

Réfléchis un moment et ouvre bien les yeux

Préfère beaucoup ton ciel à tous les autres cieux

 

Détrompez-vous amis, rien ne vaut la patrie

Voyez autour de vous tous ces cœurs meurtris

Voguant vers le « Pérou » et pensant le trouver

Puis retournant déçus et les poches crevées.

B. BOUMEDIEN (poème écrit en février 2015 et publié le 26.9.2015)

Pour des raisons qui n'honorent ni l'Art, ni la Culture, ce poème n'a pas retenu l'attention des organisateurs de la 13ème édition du concours de poésie, organisé par l'Etablissement "Arts et Culture" de la Wilaya d'Alger. Il n'a obtenu ni le 1er, ni le 2ème, ni le 3ème prix. Les organisateurs lui ont préféré des poèmes dont les auteurs n'ont même pas respecté la condition 1ère du réglement : la non publication de l'oeuvre avant la proclamation des résultats. Parmi les aberrations, les organisateurs ont attribué le 1er prix à l'auteur du poème (M. HAMMOUCHE) "Là où la vague nait", publié le 3 février 2009 dans le site web "Toute la poésie" et commenté par les internautes, depuis plus de 6 ans ! Quant au 2ème prix, il a été attribué à Nabila HAOUCHE, pour son écrit "Bouffée d'air" et le 3ème prix à Mustapha TOUMI ? Pour son texte "Musique poétique" (Voir sur le Net le journal "Reporters" du 9 juin 2015.

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. BOUJEMLINE Ahmed ( Abderrezak ) 08/10/2015

Magnifique texte, illustrant l'inconscience et l'illusion de nos malheureux jeunes, qui ignorent la dure et combien trompeuse réalité, qu'ils s'imaginent trouver dans l'autre rive.

2. Rosy 06/10/2015

un texte puissant de mots !
Il est aussi beau que la réalité qu'il décrit est affreuse.
Mes amitiés
rosy

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 18/01/2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×