Vous m'avez ignorée...

Vous m avez ignoree
Vous m’avez ignorée…

 

Elle était en pleurs et elle était hors d’elle

 « Vous ne m’avez pas vue, vous m’avez ignorée 

Moi qui cherchais vos yeux, là, dans la ruelle

Je me suis arrêtée et j’ai beaucoup pleuré 

 

Je ne saisissais pas pourquoi vous l’avez fait

A moi qui attendais un peu  de votre amour

Je suis restée sur place et comme pétrifiée

Tout est devenu noir, lors de ce triste jour »

 

Je l’ai bien regardée, l’ai prise dans mes bras

« Essuie tes yeux, mignonne, ne laisse pas fuir le temps

Ton jeune compagnon, lui, ne comprendrait pas

Que tu aimes l’automne à la place du printemps

 

Je connais la valeur de la belle saison

Où je croquais les fruits, riant à belles dents

Vivez donc la vôtre et aucune raison

Ne me donne le droit de troubler vos instants.

B. BOUMEDIEN le 19 septembre 2014

 

 

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 24/12/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site