Suppression du latin et enterrement du grec

 

 

 

Suppression du latinJ’ai écrit, un  jour

Qu’il n’était pas sage

Que Socrate, à son tour

Subisse un sabotage

 

Tout comme Sénèque

Ces immenses piliers

Ces trésors intrinsèques

Qu’on ne peut oublier

 

Deux civilisations

Enterrées d’un coup

Pour de fausses raisons

Il faut être fou !

 

Sénèque, toi, le sage

Toi qui n’es jamais mort

Envoie donc un message

À ces gens qui ont tort !

B. BOUMEDIEN, le 8 novembre 2019

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site