Lorsque le printemps chasse l'automne

Lorsque le printemps chasse l automne 1
                                                               

 

 

                                                                                                              

   

                                                                                                               

                                                                                                           

                                                                                                    

 Lorsque le printemps chasse l'automne

 

Une question se pose, revient à tout instant :

 Se peut-il que je rêve, en est-il autrement ?

  Est-ce hallucination, ou doux émerveillement ?

                      Ce jardin verdoyant, aux fleurs éclatantes                                                                                               

Dans lequel je promène un regard de poète

Et ce tapis perlé de pure rosée troublante

Ces papillons qui tournent au dessus de ma tête

Toutes ces coccinelles, ces Bêtes à Bon Dieu,

Enjolivant la vie, redonnant de l'espoir,

Se déplaçant gaiement et volant jusqu'aux cieux,

Adorables coquelicots, messagères du soir.

Cette douce musique goûtée par mes oreilles

Ces paroles de jouvence chantées par des nymphes

Cette tendresse infinie, à nulle autre pareille

Mon âme ne cherchant ni gloire, ni triomphe

J’ai là, un don du ciel venu pour adoucir

Une sortie de vie pour reprendre la vie.

Un printemps s’annonce ô mon Dieu, quel plaisir

De vivre au milieu des fleurs, envié mais ravi !

Se peut-il qu’un printemps puisse chasser l’automne

Je me pose la question, au crépuscule de la vie.

 

B. BOUMEDIEN  Le 22 mars 2012

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Kaleche Safia 20/04/2012

Un printemps à l'automne de sa vie, douce faveur accordée aux préférés de Dieu... C'est beau, poète...Il suffit de presque rien, vous savez, quand Dieu le décide, un regard, une pensée, un sourire et la magie opère : les champs sont en fleurs, les oiseaux chantent, le monde est beau. Merci pour ce magnifique hymne à la vie.

2. Votre muse.. 10/04/2012

Mon tendre poète, moi qui suis votre "printemps" comme vous me l'avez écrit, je viens prendre votre main aujourd'hui plus particulièrement, où "Celui qui est au Ciel "vient de ramener à lui celle que vous teniez au chaud dans votre coeur et pour laquelle vous aviez tant espéré un miracle....Après ce terrible hiver, avant que l'automne ne nous entraîne à nouveau vers de tristes et sombres jours, en ce printemps que je souhaite éternel pour vous, mon tendre poète, je viens vous embrasser tendrement et vous entourer de toute mon affection, vous assurer de mon soutien...
N'en doutez plus mon tendre poète, le printemps, votre printemps...chassera désormais tous vos automnes à venir...

3. dalila 04/04/2012

Quand on a le printemps on a tout.

4. lilas 04/04/2012

Je dédie ce poème à un ami qui a su écouter et comprendre pendant de longs et interminables moments. Je vous remercie de tout coeur et vous suis infiniment reconnaissante et puis et puis...Vous avez transformé mon soleil noir : grâce à vous ce soleil brille de mille feux. Merci pour votre gentillesse et votre simplicité et surtout votre amitié.
Merciii!!!!!

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 20/12/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site