Le parfum de ton écharpe


         


                                                   Le parfum de ton echarpe 1 1

                                                                                                                                                         

Malgré ce que dit Ferrat

Malgré ce que pense Aragon

                                       
                                                                  

Une petite écharpe, brûlée contre son gré,

Montre que le poète n’a pas toujours raison

Et poussée par le vent, elle le crie et dit vrai.

« Les morts dorment en paix dans le sein de la terre :

Ainsi doivent dormir nos sentiments éteints. »

Ainsi parlait Musset, à qui voulait l’entendre,

Mais bien qu’assassiné, un sentiment revient.

Le parfum d’une écharpe, renaissant de ses cendres

Flotte toujours dans l’air et personne n’y peut rien.

Un Amour comme le nôtre se fait toujours entendre

Telle une symphonie restée inachevée.

J’y pense encore aujourd’hui, j’y penserai demain,

Cet Amour de cœurs purs ne peut être oublié :

Platon l’avait prédit ; il restera sans fin

Et ne mourra jamais, ne cessant de briller

L’écharpe est un peu moins noire

L'égérie se fait plus discrète

L'endroit est triste à voir

Mais le parfum tient toujours tête...

          B.BOUMEDIEN 18 janvier 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                      

17 votes. Moyenne 4.76 sur 5.

Commentaires (5)

1. Marie-Line (site web) 10/09/2014

Très Cher Brahim,

Comme il te sied bien de citer Alfred de Musset dans ce poème très beau de romantisme.

Très heureuse aussi de retrouver Platon avec toi.

Avec toute mon amitié
Au plaisir de te lire
Marie-Line

2. Belkacem 20/01/2014

Bonjour, sincèrement, je trouve que le poème de l'écharpe est très beau et romantique. J'étais en train de le relire et je me disais : "Que Dieu nous écharpe tous, d'une écharpe aussi parfumée" !

Bonne journée, poète !

3. lilas 08/02/2012

Un beau poème. Un souvenir me revient à l'esprit chaque fois que je relis ces vers. Vous avez marqué mon adolescence car je croyais ne jamais parvenir ni à l'âge adulte, ni, encore moins, devenir une femme. Chapeau !!!!!!!!!!!!!!!!

4. Marcel 21/01/2012

"Le portrait d'un être qu'on aime doit pouvoir être non seulement une image à laquelle on sourit, mais encore un oracle qu'on interroge"

(Citation d'André BRETON).

5. Anonyme 20/01/2012

très beau poème .Anonyme

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 31/05/2019

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×