L'Ange et le poète

 

                                                                                                  

 

 

 

 

 

                                                                                                    

                                                                                                  

                                                                                                   

                                                              

                                                                                                                                                                                                                            

                                                          Lange et le poete                                                              L' Ange et le poète                                                                                               

 

Un Ange, venu du ciel,

Tomba amoureux d’un poète.

Ils marchaient dans un jardin,

Devenu leur jardin.

 

Le poète lui prit la tête,

La posa sur son épaule.

L’Ange lui prit la main,

Et la mit dans la sienne.

 

L’Ange s’arrête et dit :

« Ami, je suis fatigué ».

Le poète le regarda,

Remarqua qu’il pleurait.

 

Il le serra sur son cœur,

Lui essuya ses larmes.

Je ne savais pas, dit-il,

Que les anges aussi, pleuraient.

 

B.BOUMEDIEN. Le 12 août 2011.

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (11)

1. Nadj 16/10/2016

Qui d'autre qu'un poète aurait eu le geste qu'il faut pour un ange ; Maurice Carême le savait certainement aussi:

PRIERE DU POETE

Je ne sais ni bêcher, ni herser, ni faucher,
Et je mange le pain que d’autres ont semé.
Mais tout ce que l’on peut moissonner de douceur,
Je l’ai semé, Seigneur.

Je ne sais ni dresser un mur de bonne pierre,
Ni couler une vitre où se prend la lumière.
Mais tout ce que l’on peut bâtir sur le bonheur,
Je l’ai bâti, Seigneur.

Je ne sais travailler ni la soie, ni la laine,
Ni tresser en panier le jonc de la fontaine.
Mais ce qu’on peut tisser pour habiller le cœur,
Je l’ai tissé, Seigneur.

Je ne sais ni jouer de vieux airs populaires,
Ni même retenir par cœur une prière.
Mais ce qu’on peut chanter pour se sentir meilleur,
Je l’ai chanté, Seigneur

Ma vie s’est répandue en accords à vos pieds.
L’humble enfant que je fus est enfant demeuré,
Et le peu qu’un enfant donne dans sa candeur,
Je vous l’offre, Seigneur.

HEURE DE GRÂCE

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 17/10/2016

Merci, Nadj, pour l'agréable visite et pour le commentaire à grande sensibilité poétique : seule une poétesse de ce niveau peut se rendre compte que presque tous les poètes qui ont écrit sur leur mère, aiment la compagnie des anges : il en est ainsi de Maurice Carême, auteur du très beau poème envoyé. Merci encore ! Bonne fin de soirée et douce nuit !

2. Brahim (site web) 26/08/2012

La rencontre de l'Amour (que ce soit l'amour de Dieu, l'amour du bien, l'amour d'un être cher) est toujours un moment de bonheur et par conséquent le contraire du malheur. Cela ne peut être donc qu'une rencontre heureuse, oui... Surtout qu'il s'agit de la rencontre d'un Ange. Que peut-on demander de plus ?

pedagotec.

3. Amel 26/08/2012

c'est une rencontre heureuse ou malheureuse?

4. venise 07/03/2012

Comment pourrais- je vous remercier du service que vous avez eu la grande bonté de me rendre ; les mots me manquent. Je m'en excuse auprès de vous, votre geste a mis fin à mes inquiétudes."à quelque chose, malheur est bon" dit le proverbe, c'est ma foi vrai.
Avec tous mes sentiments d'affectueuse reconnaissance. Merci et que Dieu vous garde aussi longtemps en bonne santé et toute énergie pour nous tailler plus de belle poésie.































5. pedagotec 19/02/2012

Merci chère amie, votre commentaire est plus qu'encourageant !

6. dalila 19/02/2012

cher ami vous avez un très beau jardin de poésie j'aime beaucoup

7. benelmir 16/01/2012

votre poème est magnifique je vous encourage à en écrire encore.

8. Brahim (site web) 28/08/2011

Chère Amie,

Il m'est agréable de savoir que tu as été sensible au contenu de mon poème : "L'Ange et le poète".

Au nom de l'Ange auquel il est destiné, je te dis que non seulement cela me ferait plaisir qu'il soit mis sur ton blog, mais que tu peux y mettre toute production de mon site que tu jugeras digne d'intérêt.

Cordialement

pedagotec.

9. amtealty (site web) 28/08/2011

aujourd'hui sur mon blog plyson
http://plyson.over-blog.com
Je participe au défi du casse tête de la semaine de chez lajemy elle nous demandait d'écrire sur les anges
et voilà que chez toi je découvre ce magnifique texte
me permet tu de le mettre sur mon blog avec bien naturellement un lien vers ton site et en signalant ceci est évident qui en est l'auteur
bravo amitié es des côtes d’Armor

10. amélie 14/08/2011

Ami poète, les anges pleurent et leurs larmes sont les gouttes de rosée qui perlent sur les pétales des roses de ton jardin...
Mais tes mots sont les rayons de soleil qui réchauffent leur ailes brisées pour encourager leur envol prochain..Que "Celui qui est au Ciel" te garde ami poète !

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 20/09/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site