Dieu ! Protégez mes muses !

 

Dieu protegez mes muses 4

 

 

 

Dieu ! Protégez mes muses !...

 

A l’image du marin, allant de port en port,

Et prenant l’égérie, à chaque fois à bord,

Dans l’espoir de trouver cet éden enchanteur

Je suis comme les grecs qui en avaient plusieurs.

 

Les muses de ma vie, se comptent par dizaines,

Elles commencent par l’Ange et vont jusqu’à la Reine

Je les aime bien toutes et toutes sont très belles

Celles qui sont très proches et celles plus lointaines

 

Plusieurs muses, à mon arc, tel est mon privilège

Ainsi suis-je armé contre les sortilèges

Blondes, brunes, rousses et parfois rouquines,

Elles sont toutes adorables lorsqu’elles se taquinent.

 

De celle qui a deux ans, à celle qui a mon âge,

De celle qui m'a vu naître et donc la plus sage

A celle qui m'accompagne, qui partage ma vie,

Toutes sont merveilleuses et m'inspirent à l'envi.

 

Un huit mars c'est si peu : l'année leur appartient

Elles, passant la vie, à donner du soutien

A tous ces malheureux, durant les douze mois,

Méritent reconnaissance toujours et mille fois.

 

Veillant sur mes poèmes dont elles sont les abeilles,

Elles vont, d'un mot à l'autre, butinant à merveille

Le suc que mes écrits transformeront en miel

Dieu ! Protégez mes muses, vous qui êtes au ciel !

                                  B. BOUMEDIEN le 27/02/2013

 

 

11 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (8)

1. Gyslaine 23/06/2016

Superbement écrit j'adore !

Bel hommage à vos muses

2. hachani 20/03/2013

Que Dieu garde pour longtemps celle qui t'a vu naitre ! Toutes mes amitiés à celle qui t'accompagne !
Coeur tendre attention ! Malgré ton âge, mais est ce que tu as un âge, toi ? La piqûre peut te surprendre à n'importe quel moment !

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 20/03/2013

Il est vrai cher ami, que la poésie est une véritable source de jouvence ! La preuve : depuis que tu as comme livre de chevet l'oeuvre du grand Nizar et que le petit Nizar compose déjà des poèmes dont tu as la primeur, ne te sens-tu pas comme le "jeune imberbe qui l'emporte, à la barbe d'un vieillard" ? Amitiés.

3. Ali 15/03/2013

Bonjour poète, un bel hommage ; sans ses muses " femmes", nous serions orphelins. Merci à vous pour le partage et le soulagement ! Amitié. Ali

4. NACER 14/03/2013

Que c'est beau de lire des écrits d'un coeur tendre, tu nourris cet espace de bonheur Merci pour tes mots si bien offerts pour toutes les femmes qui ont su t'offrir cette belle inspiration, comme des abeilles se nourrissant du nectar de tes vers, j'aime entre autres" Elles vont, d'un mot à l'autre, butinant à merveille" C'est vrai, les muses sont belles et surtout celle qu'on aime ! Amitié.

5. silya 13/03/2013

Bonsoir mon cher prof, la description que vous donnez à vos muses est très belle : les fleurs du bonheur. "La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme" (Voltaire). Vous avez bien visé les neuf filles de Zeus, un bel hommage à toutes les femmes du monde ! Merci ami poète, mais faites très attention : les muses sont des fantômes et il leur arrive d'entrer en scène sans y être invitées ! .Avec toute mon amitié

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 13/03/2013

Les muses sont toujours les bienvenues, surtout que leur âge va de celle qui a deux ans, à celle qui m'a vu naître ! "C'est mignon !" Comme dirait quelqu'un de ma connaissance... Affectueusement.

6. pedagotec 28/02/2013

Tout le monde sait que dans une ruche, il y a les ouvrières et il y a la Reine sur laquelle je ne donnerai aucune indication, eu égard à sa couronne...

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 22/10/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×