Coquins et coquines

Coquins et coquinesCoquins et coquines

 

Je connais des coquins, mais aussi des coquines

Qui se la jouent souvent, les malins et malignes

Ils promettent une chose, puis disent le contraire

Vous laissant perplexe, ne sachant que faire

 

Se payant votre tête, ils s’en donnent à cœur joie

Sympathiques, ces coquins qui déroutent parfois

Je m’acoquine non, mais ils sont mes amis

Bien que très souvent, ils nient ce qu’ils ont promis

 

Je les prends comme ils sont, ils ne changeront pas

Je les revois riant autour d’un bon repas

Leurs tartarinades et leurs exploits d’un jour

Racontés avec art, produisent beaucoup d’humour.

B. BOUMEDIEN le 20 mars 2016

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 15/11/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site