Cette lueur ardente

 

 

Cette lueur ardente 1
Cette lueur ardente

 

Quand nos cœurs se touchent comme le font nos corps

Quand tu vois mon image au moment où tu dors

Que ce soit à minuit, que ce soit à l’aurore

C’est la preuve par deux que l’amour est plus fort

 

Je l’ai toujours compris, j’en étais même sûr

Je savais que ce lien est un sentiment pur

Remercions le ciel qui nous a réunis

Devant la porte bleue en un instant béni

 

Blottie contre mon cœur, heureuse et épanouie

Tu entendais mes mots, ouverte toute ouïe

Tu suppliais le temps d’arrêter sa fuite

Tu voulais que ces pages soient sur nos peaux écrites

 

Je reste ton serviteur, toi, ma pâquerette

Mon printemps, ma muse, ma douce bichette

Même en ton absence, tu es là, présente

Avec tes beaux yeux à la lueur ardente.

B.BOUMEDIEN le 7 mars 2016

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. Mamadou 09/03/2016

Je le lis... relis.. relis... Je ne sais pas quoi dire... Et crois-moi, pour qu'un poème me cloue le bec, c'est très rare...
Merci de ce partage !

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 09/03/2016

Mon cher Mamadou, surtout prends soin de ton bec : tu en as besoin et nous aussi. S'il est cloué, qui va nous raconter la beauté du désert que tu connais si bien ? Qui va répercuter les belles mélodies chantées par les chameliers conduisant leur caravane ? Sache seulement que lorsqu'un coeur s'adresse à un autre coeur, ce n'est pas le bec qui se cloue, mais c'est tout l'être qui est fascine ! Merci, cher ami, pour ta sympathique visite et ton commentaire élogieux.

2. rosy 07/03/2016

la chaleur coule de tes mots sensuels avec délice...j'aime beaucoup cette image, brillamment mise en lumière par ton écriture pleine d'envie et de plaisir !
pendant que je te lisais, les nuages devant chez moi ont laissé passer le soleil...hasard ?
une lecture très appréciée.Belle soirée

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 01/01/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site