Ces enfants au gros ventre...

Ces enfants au gros ventre 1 

       On ne peut rester insensible à la journée mondiale de l'enfance, célébrée aujourd'hui, 20 novembre, sans dire un mot, au moment où l'innocence est assassinée à Ghaza, et où, en Afrique et dans beaucoup de régions du monde, des enfants manquent de nourriture, de soins et sont privés d'éducation pour être exploités sans vergogne, dans des travaux pénibles et humiliants...

         Ces enfants au gros ventre...

 

Ces enfants au gros ventre,

Et pourtant affamés,

Ces enfants aux yeux neutres,

Ces enfants effarés

 

Ces enfants innocents

Qui crèvent sous les bombes,

Ces enfants frémissants,

Subissant l’hécatombe

Voulue par les puissants,

Ceux qui veulent tout prendre

Ces enfants gémissants

Qui meurent sans comprendre

Et ceux quittant le monde,

A Ghaza, au Mali,

Poussés dans une fronde,

Entre adultes en folie.

 

Honte aux gouvernants

Auxquels le devoir incombe,

Car plus tard, les vivants

Cracheront sur nos tombes…

                           B. BOUMEDIEN le 20/11/2012

13 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (14)

1. lyly 15/05/2013

Salut, c'est toujours moi Lyly, écoutez : Aucun enfant ne mérite d'être malade et de subir de telles souffrances, ces enfants n'ont rien demandé de la vie si ce n'est vivre comme les autre enfants. Amitié et merci pour le partage.

2. Nabil 04/12/2012

Bonsoir Marie ! Brahim, c'est surtout quand il s'agit d'écouter l'autre, le comprendre, sans vouloir absolument imposer son point de vue .C'est aussi tenir compte d' idées différentes des siennes et de réfléchir à leur sens. Bref, c'est à la fois la démarche et le résultat. Se mettre au niveau de son interlocuteur afin de mieux le comprendre. Grâce à vous et à certains amis, je commence à bien le connaître . Amitié

3. Marie-Line (site web) 04/12/2012

Bonjour Nabil,
Je vous remercie pour votre petit clin d'oeil.
J'avais oublié de préciser dans ma remarque, que chez Brahim "Humilité" rime aussi avec "Semer".
A parier qu'il atténuera cette qualité à sa manière...!

Au plaisir de nos échanges
Marie-Line

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 04/12/2012

Sacrée Marie-Line ! Quelle candeur ! Pour penser que je puisse avoir toutes ces qualités. Si elle savait... Amitiés.

4. Nabil 26/11/2012

Bonjour mon ami, Comment ne pas être sensible à ces vers écrits par un coeur tendre et une main talentueuse ; remarque, Marie-Line l'a dit : lorsque vous avez "aider" "partager" "aimer" qui sont les maîtres-mots qui riment avec semer, vous êtes à la rencontre de Brahim, donc ça veut tout dire. Je reviens à notre question : Un enfant, qu'est-ce donc? un morceau d'amour égaré, un miroir, une victime, un signe du temps en marche.Qu'est -ce qu'un prophète ? C'est un homme qui écoute encore les voix qu'il entendait lorsqu'il était enfant et qui croit toujours en elles. Une façon pour dire que le monde doit continuer .Par ton message ou autrement il faut aider ces malheureux. AMITIES

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 26/11/2012

Merci, cher ami de soumettre ton commentaire fort intéressant aux visiteurs de pedagotec. Quant au point de vue de Marie-Line, c'est son indulgence pour ne pas dire sa subjectivité et son extrême bonté qui lui font dire ce qu'elle a écrit : je suis encore loin d'atteindre ce qu'elle me souhaite... Amitiés.

5. kahina 25/11/2012

En lisant ce poème, j' ai eu mal au coeur. Je suis sans voix, les mains liés. Au moins vous, vous avez le privilège d' écrire et de faire passer le message. Amitié.

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 25/11/2012

Le seul mérite que j'ai, peut-être, chère amie, est de faire passer un message qui n'est pas seulement le mien, mais aussi le vôtre, car vous avez un coeur sensible au malheur des autres, à l'enfance en particulier, et vous avez aussi conscience de la justice qui fonctionne selon que l'on soit puissant ou misérable. Est-ce que vous comprenez ? Je suis fier d'avoir une amie comme vous. Amitiés.

6. SONYA 25/11/2012

Mon cher ami ! pour moi, sans commentaire !!!

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 25/11/2012

Les trois points d'exclamation bien droits et se succédant, sont pour moi, chère amie, le plus adorable des commentaires ... Amitiés.

7. RAFAEL 24/11/2012

Cher ami, un moment de réflexion ! Dès son berceau l'enfant est secoué par les orages secrets de la haine et de l'amour. On ne sait pas quoi faire, on ne sait pas quoi penser, on ne sait pas quoi dire. Que le bon dieu soit avec ces enfants malheureux ; merci pour cet écrit d'une main très douce, merci à vous !

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 24/11/2012

Je prie comme vous, cher ami, pour que celui qui est au ciel protège ces innocents. Mais que font ceux qui sont sur terre et qui ont en la responsabilité civile, morale, politique et éthique ? Là est la question... Amitiés.

8. Marie-Line (site web) 23/11/2012

Cher Brahim,
La Journée mondiale de l'Enfance devrait être une Journée heureuse, pleine d'espoirs, mais elle est à l'image de ton texte.
Quel avenir peut-on envisager pour ce monde qui détruit tout ce qu'il crée ?

Au plaisir de te lire.
Amitié
Marie-Line

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 23/11/2012

Chère Marie-Line, Hélas ! Trois fois hélas ! Je ne sais pas pourquoi en lisant ton commentaire toujours aussi pertinent, et au vu du "rafistolage" qui est en train de se faire pour ce qui est des droits de l'enfant, cette boutade de Boileau au sujet de l'oeuvre du pourtant Grand Corneille :"après Agésilas, hélas ! Mais après Attila, holà ! m'est revenue en mémoire. On peut dire : quel lien ? Je dirais peut-être : le peu d'intérêt pour un sujet sérieux, au moment où tout le monde parle de "développement durable" censé être un droit des enfants actuels, futurs citoyens de demain, en faisant l'exact contraire ! Amitiés.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 04/11/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site