Causons...

 

                                                   

 

 

 

Causons jpgCausons...

 

Causons comme tu l’aimes, offrons-nous des mots doux

 

Echangeons nos poèmes, faisons un peu les fous

 

Quelle douce folie que celle de l’Amour 

 

Cet Amour qui nous lie, qui est là, nuit et jour.

 

 

 

Parlons du grand Victor, sans oublier Alphonse,

 

Aucun des deux n’a tort et tous deux sont immenses.

 

N’oublions pas Ronsard, rendons grâce à Verlaine, 

 

Ces poètes au grand art et aux vertus humaines.

 

 

 

Passant par Eluard, nous irons chez Prévert

 

Et s'il n'est pas trop tard, nous clamerons ses vers.

 

Le bel Apollinaire et le brillant Rimbaud

 

Dans notre imaginaire, se détachent du lot.

 

 

 

Le thé que nous prendrons sous les beaux yeux d’Elsa,

 

Servi par Aragon, te revigorera.

 

Puis, la main dans la main, revenons à nous-mêmes,

 

Dans ce jardin serein, où deux cœurs unis s’aiment.

 

 

 

Causons, causons toujours, comme disait quelqu’un

 

Qui faisait de l’humour, ah ! Le sacré coquin !

 

Dis, que serait la vie, sans ces êtres sublimes

 

Et qui, tu en conviens, deviennent rarissimes ?

 

B. BOUMEDIEN le 10/02/2013

 


 

13 votes. Moyenne 4.85 sur 5.

Commentaires (12)

1. Marie-Line DELAY (site web) 14/10/2015

Cher Brahim,

Oh combien j'aimerais boire une tasse de votre thé, poétique...

Très bel hommage à ces grands messieurs.

Au plaisir de vos mots, à chaque fois renouvelé.
Prends soin de toi
Amitié
Brahim

2. Awham 21/05/2013

dire que je croyais en lui ,je ne savais pas quand pouvais trompe un personne facilement ,j'étais si belle et si fraiche à ses yeux ,et d'un coup il m'a sorti une phrase bident sans se rendre compte qui ma donne a réfléchir hélas hélas hélas c'est un truc à double tranchant ,il faut se rendre à l'évidence,je sais que vous avez bien compris !!merci beaucoup

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 21/05/2013

Mais bien sûr ! Avec un pseudo pareil qui à lui seul est tout un univers, on ne peut, en effet, qu'aller d'un "wahm" à un autre. C'est-à-dire d'une illusion à une autre illusion. Mais là il faut être très fort et j'avoue, humblement que ce niveau me dépasse !

3. Awham 20/05/2013

une discussion peux bascule toute une vie !hélas un mal entendu qui a foutu toute une vie en l'aire .dommage !et dire que la confiance était aveugle !pardon je voulais juste causer

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 21/05/2013

Reconnaître ses torts est déjà une grande qualité. "errare humanum est" disaient les romains ! (se tromper est humain) et je suis entièrement d'accord quant aux ravages que les malentendus peuvent causer, surtout quand il y a absence de dialogue franc et probant. Le grand Zoheir Ibnou Abi Salma, n'a-t-il pas été sage en disant : "لسان الفتى نصف و نصف فؤاده فلم يبق الا صورة اللحم والدم"

4. Salim 21/02/2013

Je ne peux vous dire ce qui peut me bouleverser dans ce poème pour me laisser muet après maintes relectures.Je ne sais trop si je peux causer je suis plutôt du genre qui ne parle pas beaucoup. Merci pour ce petit régal. Amitiés

5. Ali 21/02/2013

Mon cher ami poète, magnifique plume "causons " très bien dit, très romantique, une qualité rare d' être à l'écoute de celui qu'on aime, et surtout se comprendre. Une si belle complicité quand la confiance est la cause de tout; sans avoir peur, ne peut être que bénéfique "A chaque mot,il y a une histoire" Vous savez, des fois, les silences parlent plus que les mots. Seulement, il faut savoir les écouter. J' aime Prévert (Barbara) ALPHONSE Amitié de femme. Aragon l'amour qui n'est pas un mot .j'ai mis mon coeur à nu pour lui dire "Sa voix une mélodie qui berce"Amitié

6. Fadhila 18/02/2013

SALUT ! Vous avez dit SAND ? C'est un nom que l'on n'a pas le droit d'oublier, rappelez- vous que Victor a déclaré : "je pleure une morte, ,je salue une immortelle" une très belle causette n'est ce pas ? j'aime beaucoup" elle et lui "et surtout" Lélia "Amitié

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 18/02/2013

Vous voyez que vous retrouvez votre énergie ? Finalement : "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"...

7. Fadhila 18/02/2013

Bonjour, je ne comprends pas ce monde imaginaire qui vous entoure ; mais Alfred de Musset manque à l'appel : il n' y est pas. Je ne le vois nulle part. Je suis dessus et ghan ah pardon par contre Elsa est très bien entourée. Bonne journée

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 18/02/2013

Aux dernières nouvelles, Musset, jaloux d'Aragon qui se penche pour boire dans les profondeurs des yeux d'Elsa, a rejoint George Sand pour chercher les soleils qui se mirent dans la profondeur des siens, comme un désespéré...

8. Mamadou 16/02/2013

Depuis que j'ai lu "Causons..." je n'arrête pas d'apprécier le joyau du grand poète Aragon :"Les yeux d'Elsa" Merci..Amitié.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 18/04/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site