A l'ombre de "deglet-nour"

 

 

 

 

 

A lombre de deglet nour*"Deglet-nour" est une variété de dattes produite par un palmier majestueux qui porte souvent, par éponymie, le nom du fruit qu'il offre et dont la renommée est mondiale en raison de son goût, de son parfum, de sa couleur dorée, de sa transparence et de la lumière (nour) qui en émane...

 

A l’ombre de « deglet-nour »*

 

A l’ombre des palmiers

Défilent mes souvenirs

Devant moi, les ramiers

Renoncent à partir

 

Grisés par ce temps doux

Les oiseaux chantent

Et deviennent un peu fous

Sur les palmes géantes

 

Ils y ont trouvé

Le gîte et le couvert

Eux qui se sont sauvés

Des affres de l’enfer

 

Chants et roucoulements

De la part des mâles

Agrémentent pleinement

Les joutes amicales

 

Sous le bruit romantique

De l’eau murmurante

Une cour sympathique

Se déroule sans honte

 

La danse est exaltante

Et rondement menée

Les belles sont contentes

Et se laissent entraîner

 

Les chevaux hennissent

Pour être de la fête

Et les brebis caressent

Les agnelets qui tètent.

         B. BOUMEDIEN le 19/8/2013

 

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (10)

1. ghadames (site web) 09/12/2013

Mon cher ami,
Bravo pour le poème qui m'a ramené à mon adolescence et à ma ville de naissance "au quarante mille palmiers" - disparus en grande partie. Je grimpais souvent aux palmiers de notre jardin, le palmier est si généreux qu'il vous facilite l'escalade grace à ses "escaliers", et me régalais des dattes arrivées à maturation.C'était la restauration sous les palmes ! Et que dire de sa sève récoltée" - le lagmi - une boisson divine ! que certains laissaient un peu fermenter pour se griser ! Par ce procédé, Omar Khayam aurait davantage créé.En a-t-il été de même pour Mehdi ?
Pour quelques autres souvenirs,vas à
http://www.sidielhadjaissa.com/article-laghouat-les-annees-40-bribes-de-vie-par-si-mohamed-heboul-114323028.html
http://ghadames.artblog.fr/1268545/Vie-de-nomades/
Amitiés

2. hachani 02/09/2013

Même si je compte goûter à ce bonheur bientôt, je ne peux empêcher cette larme de couler !

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 02/09/2013

Je suis persuadé, cher ami, que cette larme sincère, donnera naissance à un merveilleux palmier aux régimes généreux, semblables à ceux qui t'accompagnaient dans les longues soirées d'hiver et qui t'offraient sans le moindre effort, leurs beaux fruits au goût; à ce jour, inégalé ... Affectueusement.

3. Mamadou 26/08/2013

Que dire après avoir lu ce si beau poème ? ,je reconnais ce paradis terrestre et enchanteur qui berce tant ton coeur et j' y ai vu tes racines sous un beau palmier. Merci pour le partage .Amitié

Brahim BOUMEDIEN

Brahim BOUMEDIEN Le 27/08/2013

Mon cher Mamadou, toi, le grand habitué de ces contrées, allonge-toi à l'ombre de "deglet-nour", laisse-toi bercer par le murmure des eaux et le chant des oiseaux, ferme les yeux et ouvre la bouche pour que les belles dattes dorées et parfumées se détachant du régime généreux, viennent s'y loger et permettre à tes papilles gustatives de les apprécier et compléter le rêve ! Amitiés.

4. Nounou Dim 25/08/2013

J'ai beaucoup apprécié votre très beau poème .....L'image de votre ville fascine, inspire et fait naître de grandes émotions. Je me retrouve dans votre poème et c'est très bien, on a tous besoin d'un arbre, une rue, pour se ressourcer. Votre poème touche très profondément au coeur. Très cordialement à vous

5. Lady 25/08/2013

Bonsoir, un beau voyage à travers tes vers .Merci pour cette évasion bisous

6. Adele 24/08/2013

A mon avis le bled vous manque, une absence, un vide et beaucoup plus, une larme qui vous percute dans le plus profond de vous-même, à la recherche de cet endroit tranquille pour rêver, au lieu d'être cloîtré entre quatre murs. Je vous souhaite beaucoup de bonheur et aucune larme parce que l'endroit donne la sensation d'être sous des palmiers magnifiques favorisant le rêve. BISOUS

7. Philippe 23/08/2013

Un coin paradisiaque que j'admire et que je rêve de connaitre, mais bon, je vais me contenter de la poésie pour faire le voyage et savourer les bonnes dattes, j'ai comme l'impression que ça vous manque : des vibrations dans les vers qui font dégager beaucoup de nostalgie. Amitié

8. un fidèle lecteur. 19/08/2013

Que Dieu vous garde pour votre famille et parmi vos amis.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 28/10/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×