Anecdotes et bons moments

cem-mehali-el-affroun-visite-ministerielle.jpg

 

 

 

Anecdotes et bons moments

 

   La vie professionnelle est fleurie d’anecdotes et bons moments qui aident à aller de l’avant malgré l’ampleur de la tâche et les aléas qui peuvent se présenter tout au long du sentier, souvent escarpé, qui mène à la réalisation des objectifs.

 

     Je ne citerai que deux, parmi ces moments précieux, à la saveur inoubliable :

 

       Le premier date du début des années quatre-vingts, lors d’une réunion des chefs d’établissement, à la Direction de l’Education de Blida : l’Inspecteur d’Académie de l’époque, avec lequel j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler, appliquant comme tout le monde les directives du parti unique, demande aux directeurs d’être disponibles à tout moment et de faire preuve de bonne volonté en vue du bon déroulement des élections qui allaient avoir lieu.

 

        Une collègue fort sympathique et qui en avait visiblement ras-le-bol, ne put s’empêcher de s’exclamer : « Mais, Monsieur l’Inspecteur, nous avons d’autres chats à fouetter ! »…

 

         Ce grand responsable qui en plus des qualités professionnelles et humaines avait beaucoup d’humour, lui répondit très calmement et avec le sourire : « Chère Madame, un chat de plus ou de moins, vu le nombre et au point où vous en êtes, ajoutez-le aux autres chats et fouetter pour fouetter, fouettez-le avec ! »…

 

         Le deuxième moment inoubliable, ne manque pas non plus de « sel » :

 

          Même époque, mêmes lieux, mêmes personnages : c’était la période où les « annexes » poussaient comme des champignons. Chaque chef d’établissement, avait au moins la gestion administrative, pédagogique et financière (en sa qualité d’ordonnateur) d’une annexe en plus de  son propre collège.

 

            C’était donc une réunion de début d’année scolaire et, j’ai eu moi aussi, comme la plupart des collègues, la charge d’une annexe. L’inspecteur d’Académie annonçait « la corvée »  et à chaque annonce, les mines se renfrognaient et le mécontentement atteignait son paroxysme. Arriva le tour du collègue D…… « Mr D……, vous êtes chargé de trois annexes : la X, la Y, la Z. » Contrairement à ceux qui bouillonnaient de colère, Mr. D…… eut un large sourire que les autres eurent du mal à comprendre : comment diable, peut-il être non seulement satisfait, mais encore heureux, au moment où tout le monde rouspète ?  A un collègue curieux qui lui a posé la question, Mr. D…… répondit : « Mais c’est très simple et ça m’arrange drôlement : on demande après D…… à X, il est à Y ; on demande après lui à Y, il est à Z, au moment où il n’est à aucun de ces endroits, et où il est tout simplement, en train de cultiver son jardin… »

 

             Mr. D…… que j’ai eu l’honneur et le plaisir d’avoir comme collègue était un homme extrêmement compétent et connu pour son sens de l’humour.

 

                 B. BOUMEDIEN Le 26/05/2012.

 

 

 

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. Brahim (site web) 27/05/2012

Bonjour Marie-Line,

Il est dommage que tu n'aies pas connu M. D......, c'était un pince-sans-rire exceptionnel qui savait cultiver son jardin au sens propre et figuré...

Au plaisir !

Brahim.

2. Marie-Line (site web) 27/05/2012

Bonjour Brahim,
Et oui les jardins à cultiver sont innombrables.....
Bonne journée
Au plaisir de te lire.
Marie-Line

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 07/09/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site