clip-image001-2.jpg

Patrimoine culturel en voie de disparition

clip-image001-1.jpgMon ami Mohamed HABBA que je félicite pour ses écrits pertinents dans son blog "Ouled-Djellal 2009" m'a fait parvenir cet S.O.S, attirant l'attention sur un patrimoine culturel en voie de disparition. Conscient comme lui que si toutes les bonnes volontés s'unissent dans un cercle vertueux, notre belle ville que nous aimons tous peut retrouver son charme d'antan et faire non seulement le bonheur de ses enfants, mais aussi celui de tous les amoureux de l'art et de l'histoire...

 

Patrimoine culturel en danger

     

Le patrimoine culturel d'Ouled-Djellal est la propriété de toute la population. Ce patrimoine est en danger et personne ne bouge. Il faut reconnaître que des initiatives individuelles ont été entreprises mais ont été avortées.

     A présent, il est du devoir des responsables,  des spécialistes en la matière, des amateurs de prendre une décision et de faire des recherches étudiées et méthodiques.
  S'organiser et faire un travail bénéfique nécessitent des efforts énormes, mais la bonne intention prime dans des circonstances pareilles.
 Ouled-Djellal compte des dizaines d'associations et on ne peut pas ignorer les activités même rares de ses associations, mais aucune n'a réussi à préserver ou à défendre le patrimoine culturel d'Ouled-Djellal.
Beaucoup de gens à Ouled-Djellal ignorent que le patrimoine de toute la région est très varié et des  plus riches. En effet, la ville a connu des époques pleines d'activités bien avant la colonisation par l'armée française. Les sites qu'on peut admirer prouvent que toute la région mérite un peu plus d'intérêt.

        Les vieilles mosquées, le célèbre minaret, la villa Clerjeau à El Issel, le pont d'El Issel, l'ancienne église, la vieille ville, le reste des ruines Romaines à El Baourada, la vieille prison, les Nadis d'Erahba, El Hasnia et sa mahqama, ce qui reste des arcades de la grande place Errahba, l'Arc de la Rahba Echarguia et autres...


          Les sites combien importants qu'on peut visiter à Sidi Khaled et dans toute la région sont très intéressants: La mosquée de Khaled Ibnou Sinan, les gravures rupestres dans la grotte de Oued Ettal, le fort de Doucen et d'autres merveilles ne doivent pas être délaissés.

        Les civilisations qui sont passées dans la région ont laissé beaucoup de traces qu'il faut valoriser, et ceci ne sera possible que par des actions planifiées et aux objectifs bien définis.

 

        Si vous avez des commentaires ou des suggestions à faire, n'hésitez pas à les envoyer. Ce sera un bon soutien pour ce blog.

 mohamedhabba6@gmail.com

  

 

Brahim BOUMEDIEN sur Google+

patrimoine-culture-disparition-voie-danger-Ouled Djellal-pedagotec

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Brahim (site web) 03/01/2013

Je reste persuadé que ce cri du coeur qui est en même temps un appel de détresse sortant de la tripe profondément nationaliste et civique de Mohamed, trouvera un écho favorable non seulement au niveau local et régional mais aussi au niveau national (Le ministère de la culture attachant une importance particulière à ce patrimoine). Qui dit que l'UNESCO restera insensible ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site