Quand le verbe aimer se conjugue dans la rue

 

 

 

 

 

 

Quand le verbe aimer se conjugue dans la rue

Quand le verbe aimer se conjugue dans la rue

Entre gens avenants  dès qu’ils vous ont vu

Quand les cœurs retrouvent leurs qualités humaines

Pour bannir les rancoeurs et pourchasser la haine

 

Quand dans un moment fort, témoin de grande estime

Votre âme s’enorgueillit  dans un instant sublime

Par le salut d’un ancien qui vous dit à l’oreille

Merci beaucoup, monsieur, j’ai ma place au soleil

 

Lorsque la poésie sur un tapis volant

Irrigue l’être entier de ses mots succulents

Quand tout ceci advient et que vous le vivez

Le monde est encore bien vous n’avez pas rêvé

 

Oui, tout n’est pas perdu la bonne graine existe

Elle vaincra l’ivraie et vivra altruiste

Oui, l’espoir demeure il y a lieu d’y croire

Ce que je dis est juste, il suffit de le voir.

B.BOUMEDIEN le 8 février 2016

 

 

 

 

 

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Gyslaine 16/06/2016

Oui la poésie n'existe que pour ceux qui ont du cœur, enfin c'est ce que je pense
Bien joli poème encore !
Bonne soirée

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 31/12/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×